No Joy

BIO

 

Depuis 2009, les Montréalaises Jasamine White-Gluz et Laura Lloyd sont No Joy. Saturations étirées, voix ensorcelantes et production léchée, elles aiment le bruit, elles aiment quand ça sonne lourd et fort.

L’un de leurs premiers concerts était avec Best Coast; quand Bethany Cosentino de ce groupe a déclaré que No Joy était «le meilleur groupe jamais » sur son flux Twitter, buzz a commencé à former autour de la bande.

Parce que la musique du groupe fait amplement usage d’effets de guitare et que la mélodie vocale est parfois indiscernable, No Joy est souvent associé à la mouvance shoegaze, genre ayant émergé en Grande-Bretagne à la fin des années 80 et au début des années 90. Mais Jasamine White-Gluz conteste cette étiquette : « Je pense que nous sommes un groupe rock, point. Plusieurs groupes de shoegaze, surtout les groupes revivalistes, essaient seulement de sonner comme d’autres groupes. Ils tentent d’avoir la même facture visuelle, un son de guitare en particulier, un type de voix qui rappellerait Jesus and Mary Chain ou My Bloody Valentine, ils veulent seulement ramener le souvenir de cette époque. Nous préférons regarder vers l’avant, nous n’essayons pas de sonner comme quelqu’un d’autre. »

Le groupe a signé à Mexican Summer Records (US), et leur premier album de longue durée « Ghost Blonde » est sorti en 2010. L’album a reçu de l’acclame de Pitchfork Media, The New York Times, The Guardian et Brooklyn Vegan, parmi d’autres. Au cours des prochaines années No Joy ont continué de jouer au travers le Nord d’Amérique, le Royaume-Uni et l’Europe, et ont sortie plusieurs EPs et albums avec Mexican Summer (Negaverse EP en 2012, Wait to Pleasure en 2013, More Faithful en 2015).

En 2016, No Joy vont sortir une série de EPs; ceci est une série de déclarations d’un groupe qui clairement tentent de défier la définition. Le Drool Sucker EP (15 juillet 2016 via Top Shelf) est la première de la série. Drool Sucker a été enregistré rapidement dans une grange en Ontario avec Graham Walsh (Viet Cong, Metz, Alvvays) et Brian Borcherdt , qui font respectivement le groupe Holy Fuck . Ceci est l’album le plus électrique de No Joy à date, qui possède l’énergie de leurs spectacles live. Chanteur Jasamine White-Gluz explore sa gamme vocale, et les résultats sont quelques-uns des performances les plus émouvants à jour.

Suivez No Joy

Extraits

Prochains concerts